Sanna Kannisto

7 mars au 22 avril 2012
Fieldwork


Le projet de Sanna Kannisto est en relation avec un sujet qui a suscité un grand intérêt ces dernières années dans le domaine des arts visuels, le territoire séparant l’art et la science.

Pour réaliser ses photographies, Sanna Kannisto intègre des stations de recherche dans la jungle. Dans ces conditions difficiles, elle met en place des protocoles de travail qui sont ceux de la science mais en introduisant des décalages : la contemplation se substitue à l’observation, la composition plastique au document. Elle approche le réel avec délicatesse pour nous proposer des images pleines de poésie où parfois l’humour affleure.

Son travail explore les relations entre nature et culture. Son approche artistique a pour objet d’étudier les méthodes, les théories et les concepts à travers lesquels nous abordons la nature dans l’art et dans la science. En tant qu’artiste elle aime l’idée de se situer dans la forêt tropicale comme une « ch e rcheuse visuelle ». Dans ses séries Private collection et Field studies elle utilise dans son travail photographique autant les techniques de représentation propres aux sciences naturelles, aux pratiques anthropologiques et archéologiques, qu’à celles des natures mortes en peinture. Toutes ses photos sont prises dans la forêt ou dans un studio en plein air.
De ce fait, en sortant l’objet d’étude de son contexte elle lui confère un statut particulier. Le fond blanc l’intéresse dans la mesure où il suggère l’enregistrement d’une documentation scientifique et donne à ces compositions un caractère allégorique. Pour elle la photographie est un medium qui en lui-même documente le caractère éphémère de la vie.

Elle utilise l’ironie et l’humour pour examiner la notion de vérité en photographie et ainsi questionner notre regard sur la nature. D’après Levi-Strauss l’évolution culturelle a consisté à transformer la « nature crue » et « sale » en « nature cuite » et « digeste ». La photographie peut évoquer un processus de cuisson de ce type. Les objets photographiés sont rendus clairs en étant photographiés et incorporés dans la culture. Comme la science, l’art aussi est utilisé pour essayer de tenir le monde sous contrôle. « Tâche impossible qui conduit dans mes images à une forme d’absurdité » d i t-elle. Ses photographies ont été réalisées dans des centres de recherches biologiques au Brésil, en Guyane française et au Costa Rica entre 2000 et 2006.

Repères biographiques
Sanna Kannisto est née en 1974 à Hämeelinna, Finlande. Elle vit et travaille à Helsinki. Elle a étudié la photographie à l’école d’ Art and Communication de Turku et à l’Université d’Art and Design d’Helsinki. Fieldwork, est la première monographie d’envergure sur le travail de Sanna Kannisto, qui explore la dialectique entre nature et culture.
Depuis 1997, Sanna travaille par séjour de plusieurs mois dans les forêts tropicales sud-américaines. Le livre est paru chez Aperture Books
Sanna Kannisto est représentée par la galerie La Ferronnerie – Paris

Documents à télécharger :
Dossier pedagogique College
Dossier pédagogique primaire
Englis visitors
Feuille de Salle