Bernard Plossu “Al-Mariyya, un désert et la mer”

 

Epouse de B. Possu avec ses deux enfants marchant sur petit chemin le long de la mer
La Isleta del Moro 1989

Bernard Plossu  

“Al-Marriyya, un désert et la mer”

Vernissage le mercredi 31 octobre 2018 de 18h00 à 20h30

 

Exposition présentée du 26 octobre 2018 au 6 janvier 2019

 

Almeria 1987
Isleta del Moro 1989

À la fin des années 80, Bernard Plossu rencontre Françoise jeune photographe toulousaine. L’origine andalouse paternelle de celle qui deviendra son épouse les mène à découvrir la région d’Alméria. C’est pour eux un choc visuel et émotionnel. Ils décident de s’y installer. Plossu y retrouve les motifs ordinaires ou fragiles qu’il affectionne, les espaces arides aux grands ciels vides, les petits riens d’une vie qui va sans urgence sous la chaleur. Se composant de moments épiphaniques saisis au fil des années vécues dans cette part d’Andalousie, cette exposition trace en filigrane une sorte de portrait de ce territoire. Elle se révèle, en outre, comme un précipité du vocabulaire visuel faisant la singularité de l’œuvre de ce grand photographe.

En partenariat avec le Centro Andaluz de la Fotografía et l’Institut Français de Séville.

 

Télécharger le Dossier de Presse

—————————–

Le livre de l’exposition: “Almeria” publié chez Editorial Universidad de Almeria est en vente au Château d’Eau et sur la Boutique en ligne.

– Texte de Rafael Doctor Roncero
– Prix : 25€

 

 

 

 

——————————————————————————————————————————————

Eléments biographiques:

Bernard Plossu est né le 26 février 1945 au Vietnam, d’où il rentre en bateau à moins d’un an.
Il fait ses études à Paris et passe ses étés à faire de la randonnée en montagne.
Adolescent, il préfère sécher les cours pour se rendre à la Cinémathèque «apprendre» l’image. Il y découvre les classiques et les films de la Nouvelle Vague.
Il commence la photographie très tôt : en 1958, il voyage au Sahara avec son père, muni d’un Kodak Brownie Flash.
En 1965 et 1966, il vit au Mexique et y rencontre des Indiens mayas Lacandons… et des beatniks. Premier séjour à Big Sur.
Entre 1967 et 1985 Bernard Plossu voyage énormément, s’ensuivent de nombreux reportages en Inde, au Sahel, où il rencontre des nomades Peuls Bororos, en Italie…
Dans les années 1970, il est membre du collectif Contrejour avec Claude Nori et participe à la création des «Cahiers de la photographie» en 1981.
Il vit sur les hauts plateaux du Nouveau Mexique où naît son fils Shane en 1978.
En 1979 paraît son livre «Le voyage mexicain» accompagné d’un texte de Denis Roche.
Il épouse la photographe Françoise Nunez en 1986, et sont parents de deux enfants : Joaquim et Manuela, qui passeront leurs premières années en Andalousie.
Il est représenté par la Galerie Camera Obscura
Il vit aujourd’hui à La Ciotat.

(Editions Marval)