Ivan Mikhailov « Playground »

Vernissage le mercredi 17 janvier 2018
Espace 2 – Exposition du 18 janvier au 1er avril 2018

En contrepoint de l’exposition «Past forward» de Vincent Fournier, le Château d‘Eau présente toujours sur le thème de l’exploration spatiale, le travail très personnel et nostalgique du jeune artiste russe Ivan Mikhailov ainsi le film du couple américain Hillerbrand + Magsamen.

Ivan Mikhailov « Playground »

Quand j’étais enfant, je rêvais d’être un astronaute. Il y avait un toboggan en forme de fusée près de chez moi. Je me perchais souvent dessus la nuit, contemplais les étoiles, pensais aux planètes lointaines et aux aventures spatiales.
Ma ville est comme un énorme cosmodrome, où près de 40 fusées sont stockées dans de nombreux terrains de jeux pour enfants. La plupart d’entre elles ont l’âge de l’Union Soviétique. C’était le temps où elles étaient les symboles de la réussite humaine et des souhaits d’exploration spatiale des gens. A cette époque, le premier satellite a été lancé de la Terre, le premier homme a été envoyé dans l’espace, les gens rêvaient de construire des villes sur la Lune, sur Mars … Le temps passe et l’espace n’est encore qu’un rêve d’humanité. Les fusées sur les terrains de jeux pour enfants sont devenues les tas de ruines rouillées. De jour, il y a des enfants qui jouent encore à proximité, la nuit, il y a des drogués et des alcooliques.
Ces fusées sont l’histoire nostalgique de mon enfance, peut-être que la tentative de fuir la réalité du monde est un voeu pieux.
Pour faire ce projet j’ai passé beaucoup d’heures de nuit sur les terrains de jeux. Je regardais encore les étoiles et pensais aux planètes lointaines. Mais cette fois, elles semblaient significativement plus éloignées. I.M.

Repères biographiques
Ivan Mikhailov est né le 15 janvier 1981 à Novocheboksarsk, en Russie. Il pratique la photographe depuis 2001. En 2003, il est diplômé des beaux-Arts de l’Université Chuvash. De 2003 à 2007, il a travaillé comme designer indépendant et photographe publicitaire. Entre 2008 et 2012, il se concentre davantage sur des projets personnels présentés lors d’expositions collectives et personnelles. Ses photographies sont dans les collections de: la Maison de la Photographie de Moscou, le Musée de l’Histoire de la Photographie de Nijni-Novgorod, du Musée National de Tchouvachie et dans des collections privées en France, Italie, Amérique, Canada, Allemagne. Actuellement il travaille comme photographe indépendant et vit à Moscou.