Dossier pédagogique #51 – Tod Papageorge

capture

Peu connu en France, Tod Papageorge est un photographe de cette Amérique des années 60-90, qui nous montre en noir et blanc les envers d’un pays brillant, excentrique et en pleine effervescence dans ces années-là.

Dans son travail, Tod Papageorge présente, à la manière de beaucoup de photographes américains de cette époque, une Amérique à la fois grunge et brillante montrée comme l’eldorado de la fête, de la nuit, de l’émancipation, de la liberté mais dans laquelle se manifeste aussi une forme de décadence.

Cette exposition, croise ses trois principaux ensembles sur la société américaine :
« Central Park », son fameux travail sur le club « Studio 54» haut lieu des soirées hédonistes et excentriques qui pendant quelques années a été l’endroit où les célébrités, les fêtards voulaient absolument en être et être vus et « California », avec en contrepoint des images réalisées en Europe.

Au travers de cette exposition, Papageorge dresse avec beaucoup de justesse
d’intenses portraits de l’Amérique des années 70.
Quel que soit le motif qu’il aborde, Tod Papageorge offre à notre regard des images aux cadrages ciselés, volontairement complexes et dont les gammes de gris riches et subtiles traduisent , la réalité des formes et des lumières.

Au sommaire :

→ Le point de vue
→ Le Cadrage
→ La profondeur de l’image
→ La lumière
→ L’instant de la photographie

→ Télécharger le dossier pédagogique de l’exposition Tod Papageorge
→ Aller à la page de l’exposition Tod Papageorge