Paola De Pietri

Du 31 mars au 29 mai 2016
To Face



Mercredi 27 avril > 18h30

Au pied des cimaises avec Jean-Marc Lacabe autour de l’exposition Paola De Pietri

Le Château d’Eau présente la série To face réalisée entre 2008 et 2011 par Paola de Pietri, figure majeure du panorama de la photographie italienne.

Paola De Pietri nous propose des images de paysage dont la froideur de la prise de vue et sa mise à distance s’inscrit dans la tradition de «l’objectivité» photographique.
Son travail réalisé dans les Alpes, sur la frontière du nord-est de l’Italie et de l’Autriche tente de nous révéler les stigmates de la première guerre mondiale : murets, tranchées, abris creusés dans la roche à travers un paysage très varié constitué de forêts boisées de pins noirs, de pâturages et de lande pierreuse.

Visibles parfois, ces vestiges sont cependant bien souvent devenus invisibles laissant le spectateur face à un paysage grandiose dont on sait qu’il fut le lieu d’un conflit sanglant, mais où le temps a quasiment fait disparaitre toute trace . L’artiste déclare : «Sur les montagnes, où le temps humain s’est arrêté et où seul le rythme de la nature a imprimé sa trace, les paysages qui semblent naturels sont en fait le résultat de batailles livrées et de vies vécues tous les jours pendant des années par des centaines de milliers de soldats».

Un charme silencieux, une vue quotidienne de la nature plutôt différente de l’image admise, cette image, basée sur la magnificence et l’émerveillement, si prégnante dans l’imagination des touristes et que nous tous créons quand nous sommes en vacances. Ce sont des paysages de montagne, certes, mais Paola De Pietri évite judicieusement le risque et la tromperie de la beauté des paysages, des riches et vives couleurs et des lumières attrayantes et remarquables, optant plutôt pour un style de photographie subtilement et délicatement non spectaculaire.
Comme toujours dans le travail de cette artiste rigoureuse, dans To Face, une étude récente des zones de montagne qui ont été le théâtre de la Première Guerre mondiale, quelque chose se cache sous l’apparente simplicité ; quelque chose qui est apporté en fait consciemment par les douces couleurs de la beauté. Car, comme presque tous les paysages contemporains, ce paysage n’est pas tout à fait naturel: il a été modifié par l’homme et façonné par l’action de l’histoire: la Première Guerre mondiale, la «Grande Guerre» qui a produit le XXe siècle et y a laissé sa marque. Roberta Valtorta

Repères biographiques
Née en 1960, elle vit et travaille en Italie
Elle a reçu le prix Albert Renger-Patzsch en 2009

Paola De Pietri est représentée par la galerie Les Filles du Calvaire

→ Télécharger le dossier de presse de l’exposition Paola De Pietri
→ Télécharger la feuille de salle de Pietri
→ Télécharger le dossier pédagogique de l’exposition De Pietri