Conférence au Château d’Eau

unnamed

Les séries de Dominique Delpoux en regard de la notion de chef-d’œuvre

Conférence le mercredi 6 avril 2016 à 19h à la Galerie du Château d’Eau, 1 place Laganne, Toulouse. (entrée libre dans la limite des places disponibles)

Intervenant : Jean Deilhes (UT2 Jean Jaurès et ESPE Toulouse)

En accompagnement de la rétrospective de l’œuvre de Dominique Delpoux, proposée dans notre région à l’Espace photographique Arthur Batut de Labruguière (Tarn), nous avons souhaité interroger une notion classique de l’histoire de l’art, celle de « chef-d’œuvre ». En regard d’une œuvre où la question du double est abordée grâce à des protocoles qui relèvent du documentaire mais dont les séries s’inscrivent pleinement dans le champ de l’art contemporain, à quelles conditions la notion de chef-d’œuvre tient-elle encore ?
Il s’agira de comprendre comment la photographie, art sans aura, du fait de sa reproductibilité, est paradoxalement à même d’apporter une redéfinition de ce qui fait la valeur artistique de l’œuvre : sa multiplicité même.

Jean Deilhes, enseigne l’Image et les médias à l’ESPE de Toulouse et l’histoire de la photographie à l’Université Toulouse Jean Jaurès au sein des départements d’histoire et d’histoire de l’art. Dans le cadre de son doctorat d’Histoire de l’art, sous la direction de Jean Nayrolles (Toulouse II) et de Michel Poivert (Paris I), il étudie la photographie française durant les années 1960.

© Dominique Delpoux, «Les ouvriers de la Cofrablabck», 2011