Manuela Marques, Isotopies

Dans le cadre de la 7ième édition du festival Graphéïne #7, Festival des arts graphiques du réseau PinkPong

Le vernissage aura lieu au Château d’Eau le jeudi 5 novembre à 18h, en présence de l’artiste

Manuela Marques © Galerie Anne Barrault
Manuela Marques © Galerie Anne Barrault

→ Carton d’invitation Manuela Marques
→ Dossier de presse de l’exposition
→ Dossier Pédagogique Manuela Marques
→ Feuille de salle de l’exposition

Manuela Marques, Isotopies
Cette exposition rassemble une partie d’un corpus dans lequel la photographe a puisé en tenant compte de l’atmosphère du lieu où elle expose…
La question centrale et récurrente du travail de Manuela Marques, repose sur la transmission par l’image et donne corps à la possibilité de multiples interprétations selon les parcours.
Dans l’oubli total de la narration descriptive classique, dans l’ignorance du moment et du lieu, Manuela Marques nous propose une expérience visuelle sensorielle, faisant appel à notre imaginaire, notre subjectivité. Les photographies de Manuela Marques, dont même le titre – bulle, feu, main, reste sibyllin, obligent à se questionner sur ce que l’on voit, à l’instar de la dramaturgie poétique qui nous saisit de sa beauté ou nous plonge dans le questionnement le plus profond. Elles ne sont jamais évidentes, ni banales en dépit du dépouillement de certaines photographies. Elles happent le subconscient, capture le regard par la sensation furtive de l’instant saisi.

→ Voir son travail sur le site de la galerie Anne Barrault

Manuela Marques est née en 1959 au Portugal, elle vit et travaille à Paris

Publication de Manuela Marques :
→ La taille de ce vent est un triangle dans l’eau, Éditions Loco

Expositions en partenariat avec ParisArt
LogoParisArtRVB2