Vanessa Winship

14 janvier au 8 mars 2015
Voyage mélancolique

Black-Sea1

Le Château d’Eau présente du 14 janvier au 8 mars 2015, l’œuvre de la photographe anglaise Vanessa Winship. Cette exposition ne se veut pas une rétrospective exhaustive mais tente par la mise en tension de ses quatre principaux ensembles de souligner l’univers mental et l’écriture visuelle de cet auteur. Réalisé toujours en noir et blanc et avec des appareils grand format, son travail croise portraits, paysages et reportages en un point de convergence entre la chronique et la fiction. Des Balkans à l’Amérique profonde, la photographie est pour elle un voyage vers la compréhension des êtres et des territoires où elle s’arrête. Son protocole de prise de vue et sa démarche imposent qu’elle ne soit pas une simple passante, elle prend le temps de vivre sur place. Elle explore ainsi les concepts de frontière, de territoire, de mémoire, de désir, d’identité et d’histoire.

J’ai vécu plus de 10 ans dans la région des Balkans, en Turquie et dans le Caucase. Mon travail, axé sur le point de convergence entre la chronique et la fiction, explore les concepts de frontière, de territoire, de mémoire, de désir, d’identité et d’histoire. Je m’intéresse à la narration de l’histoire et aux notions de périphérie et de limite. Pour moi, la photographie est un processus d’apprentissage, un voyage vers la compréhension. Vanessa Winship

Vanessa Winship fut en 2011, la première femme à recevoir le Prix Henri Cartier-Bresson.

→ Site web de Vanessa Winship

Documents à télécharger
Dossier de presse de l’exposition
Dossier pédagogique
Feuille de salle Vanessa Winship