Julien Chapsal

6 novembre au 19 janvier 2014
Avec le soutien de la Caisse des dépôts

6287-03

En parcourant le quartier, en y observant les gens, en discutant avec eux, s’est finalement imposée l’envie de m’intéresser plus précisément au bâti, d’une part, et aux jeunes, d’autre part. Au bâti, parce qu’il est si spécifique, chargé d’une histoire si particulière, et si représentatif aussi de ce qu’il est convenu d’appeler les grands ensembles. Aux jeunes, parce que, ici comme ailleurs, évoqués comme une entité collective, stéréotypée, presque abstraite, ils sont au centre de bien des enjeux, et incarnent l’avenir. Une double orientation qui, en un mot, me semblait plus intéressante parce que plus politique.

J’ai donc arpenté et exploré le terrain, d’une barre à l’autre, de passerelles en chemins de traverse. J’ai tâché d’en découvrir, à chaque nouvelle sortie, d’inattendus recoins. Cet environnement s’est avéré tout en paradoxes : à la fois accueillant et hostile, fonctionnel et absurde, ouvert et concentrationnaire. Ce sont sans doute les aspects les plus curieux sinon dérangeants que j’en ai retenu.

En parallèle, je suis parti à la rencontre de celles et ceux qui, âgés de 18 à 25 ans, font leur entrée dans la vie d’adulte. Sans intention ni a priori. Seulement pour, en quelque sorte, faire connaissance, me rendre compte de ce qu’ils sont, mettre des visages sur autant d’individus. J’ai demandé aux volontaires de m’emmener dans un endroit qui pour eux comptait particulièrement, où ils aimaient se retrouver. Puis je les ai fait poser sans me regarder, en les incitant plutôt à se plonger dans leur intimité.

J’ai choisi de faire dialoguer ces deux ensembles d’images. Dans un environnement très marqué, très présent, des jeunes se tiennent, bien en chair, et pourtant presque absents, en attente – en devenir.

Julien Chapsal

Julien Chapsal est né en 1977. Il vit et travaille à Paris.

http://julienchapsal.com/index_fr.html

Documents à télécharger :
Feuille de Salle J.Chapsal
English visitors