Parcours #1 – Se familiariser avec le sténopé

Au IV ème siècle avant J.C. Aristote découvre que la lumière du jour pénétrant par un petit trou aménagé dans le mur d’une pièce obscure projette sur le mur d’en face l’image inversée de tous les objets placés à l’extérieur devant cet orifice. Cette caractéristique physique bien des siècles plus tard permettra à la Renaissance au peintre Léonard de Vinci en construisant la premières camera obscura de rendre compte de la perspective et à partir de 1824 à Niepce de mettre au point la photographie.
Aujourd’hui quelques photographes reviennent au principe de la camera obscura, utilisant une simple boite noire percée d’un petit trou (sténopé, en anglais Pinhole) pour produire des images intentionnellement « pauvres » qui grâce à des temps de pose importants effacent tous les sujets en mouvement.

Ouvrages généraux :

    Cent cinquante ans de photographie : certitudes et interrogations 1839-1989 /Georges Vercheva.- Charleroi : Musée de la photographie, 1989
    Pinhole journal.- San Lorenzo : Pinhole ressource.
    The visionary pinhole. Lauren Smith.- Salt Lake city : Peregrine books, 1985
    Mali photo : sténopés d’Afrique.- Paris : Oscura, 2001
    The Beginner’s guide to Pinhole photography/ Jim Schull.- New-York : Amherst media, 1999

pinhole

Monographies :

    Adam FUSS.- Pinhole photographs.- London : Smithsonian Press, 1996
    Günter DERLETH..- Venice : camera obscura.- Suisse : Stemle, 2000
    Mabel ODESSEY.- Jeux et rituels : Sténopés.- Labtruguière :Musée Artur Batut, 2000
    Ruth THORNE-THOMSEN.- Within this garden.- New-York : Aperture, 1993 Ilan WOLFF.-Camera obscura at work 1982-1997.- (s.l.) : Wolff, 1998

Une mallette pédagogique : fabrication, conseils techniques, artistes sténopéïstes à consulter au centre de documentation

Sites internet en anglais : http://www.pinholeresource.com/ | http://www.alternativephotography.com/wp/processes/pinholes/how-a-pinhole-camera-works

Le Kit Sténoflex
Zoom_Classic_Noir_02_x2