Laurent Camut

25 mars au 3 mai 2009
Qui a peur des fantômes , ne sait regarder la nuit

Le Château d’Eau présente la série de portraits « Qui a peur des fantômes, ne sait regarder la nuit » de l’artiste belge Laurent Camut, du 25 mars au 3 mai 2009 à la Galerie 2.
Ce photographe puise son exaltation dans la complicité qui le lie aux personnes handicapées mentales d’un centre spécialisé.

“Il y a douze ans, un ami, éducateur dans un centre pour personnes handicapées mentales, m’ouvre les portes de son atelier pour y faire un reportage. Et là, c’est le coup de foudre : j’ai trouvé plus que des modèles exceptionnels, des personnes d’une très gra nde
générosité et d’une sincérité rare . ” L . Camut

Ces photographies, difformes ou floues où les visages disparaissent où les corps se meuvent au gré des mouvements et de la lumière avec un cadrage très près, des visages en pleine lumière et des détails flagrants du handicap confèrent à ce travail non seulement une maîtrise technique exceptionnelle mais aussi une sensibilité hors du commun transpirant dans chacune de ses images.
C’est très souvent dans la peinture, chez les expressionnistes Schiele et Bacon que je trouve ma source d’inspiration et dans le théâtre, pour l’éclairage et les décors. Toutes les images sont composées, nous organisons des mises en scènes et jouons la comédie. Pour la prise de vue, j’utilise autant l’argentique que le numérique, mais au final je passe toujours par la retouche numérique. Les tirages sont réalisés sur des machines utilisant des encres et des papiers garantissant une grande durée de vie des images. Je reviens parfois aussi aux tirages
argentiques en utilisant la technique du négatif papier. Quant au sujet, il s’est imposé de lui même car je passe la plus part de mon temps avec ces personnes et les liens qui nous unissent me permettent d’aller aussi loin dans « l’expressionnisme. » Mon principe est que je ne photographie bien que ce que je connais bien. L.C.