Dominique Delpoux

20 oct. au 10 décembre 2006

Dans cette réflexion qui tourne autour de l’identité, Dominique Delpoux s’interroge sur les influences entre l’homme et son environnement social, culturel et géographique.
Dominique Delpoux utilise la photographie pour faire se découvrir, se révéler l’identité de chacun. Renouant avec la grande tradition sociologique du portrait depuis August Sander, il travaille dans le champ de la photographie documentaire contemporaine, avec un regard sensible. Les modèles de Dominique Delpoux ont le libre choix du décor et de la “pose”, leur attitude découle de leur culture et de l’image qu’ils veulent donner d’eux-mêmes. C’est précisément cette relation à la représentation et à une norme sociale qu’il interroge à travers ses séries de portraits.
Son premier travail sur les anciens mineurs de charbon de Carmaux où il photographie des couples le pousse à réfléchir sur le diptyque singularité/ressemblance, et très vite sur la question de l’autre, du double, thème qu’il approfondira par une série sur les jumeaux. La pratique photographique de Dominique Delpoux est également très ancrée dans le rapport au travail qu’il confronte ensuite à l’espace intime. Il questionne les petits arrangements entre une certaine uniformisation dans le respect des codes sociaux et la réappropriation de soi dans une identité unique.
L’exposition se veut représentative de la démarche de l’auteur. Elle traversera l’œuvre en opérant une sélection significative dans chacune des séries. Ainsi, pour la première fois, les différents modes opératoires de Delpoux dialogueront, ensembles, pour une meilleure compréhension de la profondeur de sa démarche par le public.

Dominique Delpoux est né en 1962, à Albi (Tarn). Il est représenté par l’Agence Vu.

Occitània