Yohann Gozard, Pauses

5 avril au 14 mai 2006
Pauses

Le Château d’Eau présente aussi le travail photographique du jeune artiste français Yohann Gozard. À partir d’espaces indéterminés, de terrains vagues, la photographie trace des paysages, dessine des lieux là où il n’y avait à l’origine que des “non-lieux”. Elle permet de s’approprier ou de rendre habitable une parcelle de monde déshumanisée.

La réalisation de chaque photographie est un tour de force, une mise en péril durant laquelle le photographe est confronté, au cœur d’un environnement hostile, à sa solitude. Mais c’est aussi un temps consacré à la méditation et à l’acceptation du monde.

Usines désaffectées, friches industrielles, espaces péri-urbains en mutation, Yohann Gozard s’est choisi des non-lieux comme motifs et lieux d’errance. Il en réalise des images qui frappent par la richesse de leurs couleurs et le mystère de leur lumière. D’un semblant de normalité exsude un trouble qu’une lecture attentive n’arrive pas toujours à lever.C’est que l’artiste s’affranchit des codes traditionnels de la photographie pour projeter dans le cadre l’image mentale de son expérience temporelle des territoires explorés. Jean-Marc Lacabe

→ Site web de Yohann Gozard
→ Exposition 2015 “le Paradoxe de la nuit noire”