Dagmar Hochova

La Galerie Municipale du Château d’Eau présente une rétrospective de l’oeuvre photographique de Dagmar Hochova, femme photographe tchèque, du 18 Octobre au 20 Novembre 2000. D Hochova, sans quitter son pays, s’est attachée à capter tout ce qui portait la trace d’une liberté de l’esprit et de l’amour, enfants, intellectuels, religieuses, comme autant d’étoiles filantes saisies dans les ténèbres du matérialisme totalitaire. Dagmar Hochova a beaucoup photographié les enfants. La comparaison avec Robert Doisneau vient alors immédiatement à l’esprit. Son oeuvre est pourtant très différente. On ne parle pas alors de « photographies de reportage », avec tout ce que le genre comporte d’extériorité dans le regard, mais plutôt de la démarche authentique d’une femme au coeur blessé qui espère contre toute espérance. Cette exposition réalisée en collaboration avec l’Espace Malraux – Scène Nationale de Chambéry, sera accompagnée d’un livre-catalogue édité en français et en tchèque par les éditions Torst de Prague. Née à Prague en 1926, D. Hochova a étudié à l’école nationale d’arts graphiques de Prague de 1942 à 1946. Jaromir Funke, dont elle était l’élève disait qu’elle avait « l’intelligence du regard », regard d’une grande profondeur, regard d’une femme souffrant pour son pays qu’elle aimait. A partir des années 50, elle devient photographe free lance et coopère à de nombreux magazines. Depuis cette époque elle représente la photographie humaniste et documentaire tchèque.