Jean-Louis Courtinat

C’est bien la vertu du témoignage que revendique Jean-Louis Courtinat, lauréat du Prix Niepce 91. Ses premiers travaux montrent à l’évidence quel est le camp qu’il a choisi : c’est celui des concerned photographers” de ceux qui ont à dire sur le monde plus que sur eux-mêmes, de ceux qui vivent intensément les douleurs et les joies des hommes, de ceux qui pensent qu’il faut “montrer” pour convaincre et que la photographie peut servir à dénoncer la misère et le désordre des choses. C’est la chaleur qui se dégage de ses images, ce sentiment de solidarité profonde, cette présence discrète, cette obstination à vivre au jour le jour le sort des petits cancéreux de l’Institut Curie, qui ont décidé les membres du jury à couronner Jean-Louis Courtinat. Son implication dans les sujets qu’il a décidé de_traiter, son aptitude à émouvoir sans apitoyer, à s’attendrir sans mièvrerie, tout cela joint à une grande justesse de forme, à un remarquable sens de la lumière et du cadre, font de ce jeune photographe, un témoin éclairé de son temps.”