Luc Choquer

Il n’y a que trois domaines qui passionnent Luc Choquer : la musique, le cinéma et la photographie. Après être tombé sur deux livres de Robert Frank et de Bruce Davidson, il achète son premier appareil. Aujourd’hui, s’il est surtout connu pour son travail en couleurs, il avoue pourtant que 95% des images qui m’intéressent sont en noir et blanc”. Et contrairement à tous ceux qui prétendent traduire les couleurs en noir et blanc, Luc Choquer affirme vouloir arriver à la magie du noir et blanc à travers ses photos en couleurs. “Un photographe avec des bottiers chargés en noir et blanc a au moins 50 ans d’histoire derrière lui, alors qu’en couleurs, on est beaucoup plus libre, parce que tout reste à inventer”, se plaît-il à répéter. On résume souvent -trop souvent !- son travail à la technique de l’open flash… Pourtant, le flash est un faux problème. Même si Henri Cartier-Bresson a dit qu’un coup de flash ressemble à un coup de canon dans une cathédrale, pour Luc Choquer, l’important est ce que l’on dit avec ses images. Avec ou sans flash. Même si celui-ci apporte une subjectivité, une dimension quelque peu artificielle. Quand on lui parle des photographes qui travaillent au Leica et au 35 mm, qui veulent s’intégrer à leur sujet pour se faire oublier, Choquer sourit… “Je ne veux pas me faire oublier. Je veux me faire accepter. Les gens jouent leur propre rôle. Même si je les dérange, quelle importance ? La situation se crée par rapport à moi et à mon appareil… Si j’arrive quelque part et que l’on me reçoit dans une pièce aux murs gris, avec une télé noir et blanc, et que mon personnage a un pull neutre, je n’hésite pas à lui demander de se changer et de mettre une chemise rouge… Ce n’est pas cela qui enlèvera le moindre soupçon d’authenticité à mon image. De toutes manières, je n’ai aucune prétention d’objectivité”. Actuellement, Luc Choquer est membre du staff de la jeune et dynamique équipe de l’agence METIS : un sang nouveau, authentique, plein de bon sens et refusant le contact avec tout ce qui est “tordu”. Cette collaboration lui plaft énormément. “On a vraiment tous envie que ça marche. On a tous des idées, des folies”. Avec “PLANE,TE FRANCE” Luc Choquer nous offre un style bien à lui, des couleurs qui claquent comme un coup de flash. * * * Le livre ‘PLANETE FRANCE” (Eds Contrejour) est en vente au prix de 150 F ESPACE III – 230ème exposition ”