Manuel Álvarez-Bravo, grand nom de la photographie latino-américaine du XXième siècle

Mexique, 1902-2002
Il est le photographe mexicain le plus illustre, de par sa notoriété et la longévité de sa carrière. Il commence à travailleur très jeune mais son grand-père peintre et son père lui ont donné le goût de l’art et de la photographie, qu’il apprend en autodidacte. Il devient photographe indépendant en 1930. Dans le contexte de « renaissance culturelle » que vit le Mexique dans ces années-là, il côtoie les muralistes Orozco, Diego Rivera et aussi les photographes, Tina Modotti et Edward Weston. il est proche d’artistes engagés mais se distingue par son indépendance. Il collabore avec André Breton pour la couverture du catalogue de l’exposition internationale d’art surréaliste, en janvier 1940, à Mexico. Durant sa vie, il aura 150 expositions individuelles et participera à plus de 200 expositions collectives.

Álvarez Bravo est une figure emblématique de la période suivant la révolution mexicaine – souvent appelée la Renaissance mexicaine. C’était une époque de fécondité créatrice, grâce au mariage heureux, quoique pas toujours tranquille, entre un désir de modernisation et la recherche d’une identité aux racines mexicaines, où l’archéologie, l’histoire et l’ethnologie jouaient un rôle important, Arts. Álvarez Bravo incarne les deux tendances dans le domaine des arts visuels.[Fondation Manuel Álvarez-Bravo]

Manuel Álvarez-Bravo a été exposé au Château d’Eau en 1976.

Les titres de Manuel ne se perdent pas dans les sables.
Ce sont des flèches du verbe,
des signaux en clair.
L’œil pense,
la pensée voit,
le regard touche,
les mots brûlent
« Le feu de chaque jour », Octavio PAZ


Référence des oeuvres :
[C.E. 0754] Manuel Alvarez-Bravo, La bonne renommée endormie, Mexico 1938, Acquisition 1976, Tirage argentique 24 x 18 cm
[C.E. 0755] Manuel Alvarez-Bravo, Ouvrier en grève assassiné. Mexique 1934, Collection du Château d’Eau, Acquisition 1976 Tirage argentique 24 x 18 cm

En savoir plus :
Fondation Manuel Álvarez-Bravo
Exposition Manuel Álvarez-Bravo au Château d’Eau